fbpx

Top 10 des conseils pour un Copywriting réussi

 

# 1- Soigner votre Titre

Une démarche essentielle, car c’est lui qui va engager votre lecteur. N’oubliez que son temps est très précieux. Il est d’autant plus important que les moteurs de recherche l’utilisent très fortement quand il s’agit de votre référencement naturel. N’oubliez pas que vous écrivez pour les algorithmes aussi.

 

Le titre a deux fonctions premières :

  • C’est la porte d’accès à votre article. C’est lui qui séduit votre lecteur ou pas. Il peut prendre différentes formes : 
    • Éducatif, sous forme de quiz  » Testez vos connaissances ”
    • Explicatif “ le SEO à la loupe “
    • Outrageux “ pourquoi le copywriting ne sert à rien “
    • Secret “ la chose que vous devez absolument savoir sur le copywriting “
  • Votre positionnement dans les résultats des pages de moteurs de recherche est conditionné, en partie, par votre titre.

Les algorithmes l’analysent pour correspondre au mieux à la requête clé de l’internaute.

# 2- Un objectif précis | Pourquoi faites-vous cet article ?

 

Pourquoi est-cee important pour le lecteur qui va vous lire ? Il ne s’agit pas de faire un énième texte pour faire grossir le contenu de votre blog. Si vous ne réfléchissez pas sur le but de votre démarche, vous risquez de ne pas rencontrer le succès.

Ex. d’objectif : Mettre en avant une nouvelle application qui gère la programmation de vos publications Social Media, l’objectif étant d’en vendre immédiatement après.

 

# 3- Placez les idées les plus importantes en début de phrase

Même si c’est contre-intuitif, laissez tomber les formules de politesse comme “Bonjour à toutes et à tous” sinon vous allez perdre votre lecteur directement. Une accroche percutante dès le départ incite le lecteur à continuer la lecture. Susciter l’intérêt. 

 

Ex. : Comment ce gars a-t-il perdu un million d’euros en une journée ?

ou bien

Laissez-moi vous raconter mon histoire qui m’a permis de devenir indépendant financièrement en un an.

 

# 4- Le lecteur doit être acteur dans votre texte aussi impliqué que vous l’êtes.

En quoi l’idée que vous exprimez est-elle importante pour lui ? Quels vont être les bénéfices qu’il va en tirer une fois la fin de l’article ?

Dans le cas de la vente d’une application :

Partez toujours du problème que rencontre votre lecteur en faisant un état des lieux de la situation dans laquelle il est. Puis vous allez présenter votre solution et surtout les problèmes qu’elle va régler pour lui.

 

# 5- Donnez des exemples, des chiffres pour étayer votre propos

Les résultats d’une étude viennent conforter votre argumentaire, car vous apporter la preuve que ce que vous dites est constaté par d’autres personnes qui font référence dans votre domaine.

Le concret de votre réflexion est illustré par l’exemple qui sera plus parlant qu’un concept.

Et enfin, une astuce pour embarquer le lecteur dans votre histoire est de parler de la vôtre ce qui permet de vous connecter à votre auditoire.

 

# 6- Donner une structure à votre article

Une liste, un top conseil ou un guide, peu importe, cela dépendra de votre objectif.

Si votre objectif est d’éduquer, un guide sera parfait si vous souhaitez développer le sujet de manière approfondie. Sinon un top conseil sous forme de liste est idéal sur les réseaux sociaux par exemple.

Mettez la structure au service de votre objectif.

 

# 7- Imaginez-vous d’écrire à une personne en particulier

Pour cela, une bonne connaissance de votre persona est primordiale. Qui est-il ? Donnez-lui un nom, personnalisez-le, comme un avatar. Puis écrivez-lui pour donner de la pertinence à vos propos.

Utilisez le “vous” plutôt que “ils” ou “les personnes”. En connectant votre lecteur au problème que vous décrivez, vous l’impliquez et votre raisonnement, votre solution va lui parler.

 

# 8- Faire l’abominable 1er jet selon Ann Hanley

Vous êtes figé face à votre copie blanche ! Pas de panique. Une fois votre objectif et votre structure en tête, lâchez-vous ! Écrivez sans regarder l’écran. On s’en fiche des fautes de frappe ou de français, des tournures alambiquées ou un raisonnement pas bien en place. L’objectif ici est de produire, peu importe la qualité.

Ne vous inquiétez pas, personne ne va vous juger, vous serez le seul à le lire, pour le moment. Vous y reviendrez plus tard.

 

# 9- Prendre de la distance

Une fois votre 1er jet écrit, laissez du temps, quelques heures, un jour, pour revenir encore une fois sur l’essentiel. Cela permettra à votre réflexion de mûrir.

 

# 10- Réécrire

Le second jet va se structurer, s’organiser, vous allez réfléchir aux mots inutiles, aux tournures incorrectes et aux fautes. Vous ferez attention à l’ordre des phrases pour être plus percutant pour éviter de perdre votre lecteur. Reformulez et relisez à haute voix, c’est très efficace.

 

Faites preuve d’empathie avec votre lecteur. Ne vous précipitez pas, ménagez le suspens. Le copywriting n’est pas un art, mais une mécanique à travailler. C’est une technique simple, mais pas facile à exécuter.

Une chose doit toujours vous animer quand vous vous mettez devant votre clavier et c’est Robert Collier un auteur américain du XXe siècle qui l’a synthétisée ainsi.

“ Décide de l’effet que tu veux produire sur ton lecteur “